Ce qu’on ne peut pas dire - Exposition de Carolle Bénitah

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

Du 25 Juin au 30 Octobre 2022.

Vernissage de l’exposition samedi 25 juin à 12h en présence de l’artiste dans le cadre de la Biennale d’Art et de Culture Une 5ème Saison.


Carolle Bénitah, photographe plasticienne, est née au Maroc à Casablanca.
Sa pratique artistique se place dans le champs de l’intime : la famille et le temps qui passe sont les objets de sa recherche, tout comme le désir, la perte, le deuil, et l’enfermement des femmes. À partir d’archives familiales ou anonymes, elle crée des albums imaginaires comme une traversée des apparences où elle déconstruit le mythe de la famille idéale, le mariage et la maternité pour en donner une image plus nuancée.

PDF - 6.5 Mo
Cliquez sur le dépliant pour plus d’infos

L’intervention plastique sur les photographies à l’aide de la broderie, l’écriture ou encore la feuille d’or rappellent les conflits, le drame, la douleur et convoquent la matière noire de l’histoire familiale.

Carolle Bénitah cultive une approche protéiforme de la création en développant des installations où elle crée des objets, tisse des draps, détourne les clichés de l’univers domestique pour interroger l’identité et la construction de soi.

« J’ai commencé à pratiquer la photographie au début des années 2000 suite à des remises en cause personnelles très fortes. La dimension fragile de la vie s’est imposée à moi et la photographie a fonctionné comme une béquille existentielle. Face à une réalité difficile à appréhender- comme la maladie dans la série « Autoportrait au rideau rouge » (2002), ou encore dans la série « Un parterre de roses » (2001-2008), la photographie a agi comme un nouvel organe de sens. D’emblée, j’ai placé ma pratique dans le champ de l’intime. Aujourd’hui, mon travail débouche sur des sujets plus ouverts comme la famille, le désir, la perte, le deuil et l’enfermement et touchent à l’universel.
Dans « Photos Souvenirs », je crée, à partir de mes archives personnelles, un album imaginaire comme une traversée des apparences. Je déconstruis le mythe de la famille idéale afin de laisser émerger une image plus nuancée et convoquer la matière noire absente de ces photographies-là. Je me sers de la fonction faussement décorative de la broderie pour en donner un sens différent qu’elles avaient dans la mythologie familiale.
Ce travail lent et précis est la métaphore d’une fabrique minutieuse de soi et du temps qui passe. Je cultive une approche protéiforme de la création en développant des installations à travers lesquelles j’interroge l’identité, la construction de soi.
J’utilise des matériaux qui peuplent l’univers domestiques (napperons, mouchoir avec monogramme brodé, torchon, drap de trousseau…). À travers les objets triviaux que je crée et brode, je renverse la hiérarchie des arts.
 Le philosophe Jacques Derrida a écrit : « Ce qu’on ne peut pas dire, il ne faut surtout pas le taire mais l’écrire » Dans « Ce qu’on ne peut pas dire » et « Ce qu’on ne peut pas voir », l’écriture et le dessin sont une forme de résistance au silence. Je parle du silence des femmes face à leurs désirs et la difficulté d’accepter son corps en tant qu’objet désirant.
 » Carolle Bénitah

AUTOUR DE L’EXPOSITION

Dans le cadre du Week-end inaugural de la saison Eté de la Biennale d’art et de culture Une 5ème saison / Samedi 25 et dimanche 26 juin. Entrée libre.
Le Musée sera ouvert le samedi de 12h à 00h & le dimanche de 14h à 18h.

- Samedi 25 juin
> Vernissage de l’exposition de Carolle Benitah à 12h en présence de l’artiste.

> Visites commentées à 15h, 16h, 18h, 20h.

> Atelier « à la manière de » pour petits et grands dans le cadre de l’exposition de Carolle Bénitah de 15h à 21h.

> Mapping de l’École d’Art – Monumental# 6 de 22h à Minuit.
L’École supérieure d’art d’Aix-en-Provence propose une projection Mapping sur la façade, en partenariat avec Hexalab, réalisée par des étudiants au sein de l’atelier 3D de l’ESAAix, encadrés par Ricardo Garcia, artiste et enseignant. Cette réalisation illuminera, révélera et transformera la façade du Pavillon de Vendôme à la nuit tombée.

Mapping
Mapping / ©Carlos Cateleira

- Dimanche 26 juin
> Danse(s) in situ « Arbres en danse » par la Compagnie Marie-Hélène Desmaris. Jardin du Pavillon de Vendôme . Performance à 14h30 et 17h. Durée 25’.
La Compagnie Marie Hélène Desmaris développe une démarche pluridisciplinaire réunissant danse contemporaine, texte, poésie, musique, arts plastiques et vidéo. Dans chacune de ses créations, Marie Hélène Desmaris recherche le partage et la complicité avec le public.
« Par les créations « Danse (s) in situ », je cherche à interpeller, éveiller la curiosité, inciter à porter un nouveau regard sur l’environnement urbain, patrimonial, architectural ou naturel…, dont je propose une découverte ou redécouverte poétique et sensible. Ce travail est également le moyen de créer le partage et la rencontre qui est pour moi le fondement de la danse contemporaine.
Les créations in situ en favorisent une nouvelle perception, la rendant accessible à tous, en dehors de son cadre habituel de diffusion »
Marie Hélène Desmaris

> Visites commentées à 15h30 & 16h30.

> Atelier « à la manière de » de 14h à 18h.

> VISITES COMMENTÉES

- Visite commentée de l’exposition tous les mercredis à 11h et jeudis à 15h.
Pas de visites au mois d’août.
Uniquement sur réservation au 04 42 91 88 74 ou animationpavillon@mairie-aixenprovence.fr

> MÉDIATIONS

- Différentes actions de médiations, scolaires et hors temps scolaire, sont proposées dans le musée durant la durée de l’exposition.
Uniquement sur réservation.
Renseignements et inscription : 04 42 91 88 74 ou animationpavillon@mairie-aixenprovence.fr

> COMMISSAIRE D’EXPOSITION

Christel PELISSIER ROY, Responsable du Musée du Pavillon de Vendôme, Directrice des musées d’Art et d’Histoire de la ville d’Aix en Provence.

> MUSÉE DU PAVILLON DE VENDÔME
> 13, rue de la Molle ou 32, rue Célony
Tél : 04 42 91 88 75
13100 Aix-en-Provence
Parking Pasteur ou Rotonde
www.aixenprovence.fr

>TARIFS & HORAIRES

> Tarif normal : 3,70 €
> Gratuit chaque 1er dimanche du mois
> Gratuit jusqu’à 26 ans sur présentation d’un justificatif
> Adhérent au dispositif : City Pass aix-en-provence
> Catalogue de l’exposition 9€ : Parution le 1er août
> Visite commentée de l’exposition (droit d’entrée inclus) 5,30 € uniquement sur réservation.

Le musée est ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 10h00 à 12h30 et de 13h30 à 18h00 et à partir du 15 octobre tous les jours, sauf le mardi, de 10h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00.